mardi 14 février 2017

Valentin, as-tu du coeur - et de l'estomac? Voici une chronique publiée en 2011 dans "Le Vif Weekend" pour tous les amoureux gourmands ou gourmands tout court...


SAINT VALENTIN RECYCLABLE

Bien plus qu’une simple mode (encore que…) le développement durable est devenu aujourd’hui une nécessité et, partant, un guide de vie et de pensée. Le monde de la cuisine n’échappe pas à la règle, témoin la tendance actuelle à cuisiner des produits de votre région pour réduire tant le prix des denrées que la taxe carbone ou d’éviter le gaspillage alimentaire en cuisinant les restes avec virtuosité. En amour, n’en est-il pas de même ? Grand précurseur du développement durable, l’amour qui rime avec toujours depuis la nuit des temps a aujourd’hui largement voix au chapitre ! Alors, de même que, Madame, vous choisissez de plus en plus souvent de vous marier en tailleur blanc ou en simple et sobre robe blanche histoire de pouvoir mettre encore votre tenue de mariée à d’autres occasions, et vous, Monsieur, optez pour un costume élégant qui « vous fera » plusieurs années, au lieu de revêtir la traditionnelle meringue de dentelle et le frac avec gilet de satin et bouffante lavallière, vêtements que vous êtes sûrs de ne porter qu’un et un seul jour ; de même, en cuisine, pourquoi cantonner des recettes « spécial Saint Valentin » genre huîtres au gingembre et gâteau-cœur aux framboises, au seul 14 février ? L’idée est aujourd’hui de vous donner une recette pour deux personnes, certes, deux amoureux, cela va sans dire, mais que vous puissiez reproduire à l’envi le 14 mars, avril, mai etc, si cela vous chante ! D’autant plus que ce que je vous propose ci-contre est un peu délicat à exécuter car demandant une synchro pointue, et ne se réussit pas nécessairement du premier coup (raison de plus pour ne pas dépasser 2 convives). Donc, exit les thématiques « ingrédients aphrodisiaques » ou « pâtisseries cordiformes », bonjour la cuisine pour deux que les amoureux et même les autres pourront se concocter tout au long de l’année ! De toute façon, quand on aime, on n’a besoin ni d’extrait de corne de rhinocéros ni de petits cœurs en guimauve pour nous le rappeler, pas vrai ?

BRUNCH BRANCHE POUR AMOUREUX DURABLES

Servis aux USA pour le petit déjeuner, les œufs bénédictine sont un régal absolu et… extrêmement riche ! Muffins anglais toastés, beurrés (oui !), garnis d’une tranche de bacon (ou d’épinards et saumon fumé), le tout surmonté d’un œuf poché et, ce n’est pas encore fini ( !) de sauce hollandaise ! Je vous livre ici une variante aux crevettes cajun dénichée dans un chaleureux coffee-house de Californie, apte à vous déclencher un orgasme pré ou post (…). Dans l’ordre : mettez 3 jaunes d’oeuf dans une petite casserole avec le jus d’1/2 citron et 2 CS de vin blanc. Fendez 2 croissants pur beurre (ben tiens !) et enfournez-les à four 1/50°. Faites frémir 2 l d’eau avec 2 CS de vinaigre blanc, faites-y pocher 4 œufs 2 min puis égouttez sur essuie-tout ; gardez l’eau des œufs pour votre bain-marie! Poêlez dans une cuiller d’huile d’olive 300 g de grandes crevettes crues décortiquées, assaisonnez de sel, poudre d’ail, origan, paprika, un trait de worcestershire et quelques gouttes de tabasco. Gardez au chaud. Faites une hollandaise en fouettant au bain-marie les jaunes et en ajoutant peu à peu 150 g de beurre, salez et poivrez blanc. Ne laissez surtout pas bouillir, la sauce doit juste épaissir, c’est très rapide ! Posez les demi-croissants sur les assiettes, couvrez-les des crevettes, des œufs pochés, nappez de hollandaise et servez fissa.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire